Kyoiku-Gakuen
Bienvenue sur le forum de Kyoiku-Gakuen

Kyogaku qu’est-ce que c’est ?

• Un RPG sur une école située à Kyoto, au Japon
• La culture manga et le réalisme mélangés dans un campus scolaire.
• La vie et les coutumes japonaises.
• Des rires, de la joie le tout parsemés d’une couche de folie.

Le campus est ouvert! Entrez et Inscrivez-vous!


Un lycée, Des élèves, la vie.
 
AccueilMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Validé] Yoara Shinji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yoara Shinji
Admin ~ ♠ De coeur ou de pique ♠
avatar

Féminin ● Age : 28
● Date d'inscription : 27/03/2011
● Messages : 151

<color=green><b>Carte d'identité</
Langue Parler: Japonais
Chambre ou Appartement : Chambre 5 [garçon]
Orientation sexuelle : Bisexuel

MessageSujet: [Validé] Yoara Shinji   Jeu 31 Mar - 19:54

    Yoara Shinji


    Nom : Yoara

    Prénom : Shinji

    Surnom : Shin

    Age : 16 ans

    Nationalité : Japonaise

    Préférence Sexuelle : Bisexuelle

    Classe choisie : Kookoo 2ème

    Qualités et défauts :

    Qualités :On peut me faire confiance, selon certaine personne je serais rassurant et attachant (mais je me demande pourquoi on dit ça…). Je suis aussi gourmand, j’aime tout ce qui est sucré et raffole de chocolat (mais je suis pas sur que ce soit une qualité…

    Défauts : Je ne m’ouvre pas facilement, j’ai de la peine à faire confiance aux autres, je suis parfois lunatique et imprévisible (je n’ai pas toujours les réactions qu’il faudrait avoir)



Mon Physique


Je mesure 1m75 pour 61 kg. Mes cheveux sont noirs, mi-long tombant en cascade sur ma nuque. Mes yeux sont bleus foncés, souvenir d'un ancêtre américain qui arriva au Japon lors de la seconde guerre mondiale dans les troupes armées. Il fit la connaissance de mon arrière grand mère maternelle et tomba amoureux d'elle.
Je m’habille en générale dans la norme, pas extravagant ce n’est pas mon genre. En fait, je ne fais pas trop attention à ce que je porte car je n’en ai pas vraiment les moyens. Je porte souvent l’uniforme de l’école ce qui m’évite de me prendre la tête.


Mon caractère



Introverti et réservé, je passe pour quelqu’un de flegmatique et parfois mystérieux. En fait, je dirais que je suis méfiant et très vite inquiet. Je ne m’engage pas aisément dans une relation. Je pèse toujours le pour et le contre avant de prendre une décision et une fois décidé, rien ou presque ne peut m’arrêter. Je suis droit et honnête, plutôt sensible mais qui refoulerais les choses en se cachant derrière une façade « neutre » ou « ironique ». On me dit souvent que lorsque je joue d’un instrument, je ne suis plus dans le même monde que les gens qui m’entourent, ce qui doit être vrai.


Mon Histoire, ma vie


Je suis né le 5 décembre 1992 dans une banlieue de l’ouest de Tokyo à environ une heure en train de Shinjuku et Shibuya, « la nouvelle Tokyo » aussi appelé « Shin toshin » (la nouvelle capitale), fonceuse et en évolution constante selon les médias.

La plupart des familles de mon quartier, la mienne ne faisant pas exception, sont venues s’installer dans les banlieues environnantes de la ville de Shinjuku à environ une voir deux heures de métro. Le prix des mètres carrés étant très élevé, nous n’avions bien sur pas les moyens de nous payer un appartement dans le centre.

Mon père était salarié dans un des nombreux gratte-ciels de Shinjuku ouest. Ma mère qui était femme au foyer, était tombée amoureuse de cette ville lumière. Elle s’est d’ailleurs inspirée du nom de cette ville pour me donner mon prénom. Le quartier Shibuya fut son coup de cœur. C’est dans ce lieu animé entremêlant modernité, mode, artistique, grands magasins et autres que je fis mon apprentissage de la vie. Ce lieu était pour moi source de nouvelles découvertes. C’est ici que je connus la musique pour la première fois. J’étais très jeune quand ma mère m’a amené dans un salon de musique. Je découvris le piano où j’en appris les premières notes d’un musicien de jazz. Il me mit par la suite un saxophone dans les mains et me montra comment jouer. Ce fut mon premier contact avec cet instrument magique qui me fascina à l’instant même où mes yeux se posèrent sur lui.
Nous revînmes souvent, et maman me fit prendre des cours avec ce même musicien. J’étais passionné. Je grandis donc en soufflant dans un saxophone et en glissant mes doigts sur le piano à queue si grand et imposant qu’il en était impressionnant.

Mon enfance a donc été dans les premiers temps, bercée par cette vie de lumière entremêlée de musique que ma mère, ancienne artiste me fit découvrir. Je ne voyais pas beaucoup mon père qui partait avant mon lever et revenait lorsque j’étais déjà au lit. Je me rappelle le nombre incalculable de week-ends où il s’écroulait de fatigue et où je le voyais pleurer ou s’apitoyer sur son sort. J’avais alors dix ans quand je le vis pleurer pour la première fois. Il était effondré sur son lit après une dispute entre ma mère et lui. Il lui disait être incompris par sa femme. Je me rappelle très bien m’être fait une promesse ce jour-là, du haut de mes 1m50, jamais, oh grand jamais je ne deviendrai un employé de bureau et je refusai de devenir cet homme qui était devant moi.

Oui cet homme qui était presque un inconnu depuis de nombreuses années et qui piquait des crises de colère pendant lesquelles, il lui arrivait de faire mal à ma mère en la cognant.

En fait, ma vie n’était pas si joyeuse que ça, elle l’était quand il n’était pas à la maison mais aussitôt rentré, cet homme s’imposait et faisait souffrir maman.

Un jour, j’avais alors douze ans, mon père est rentré en pleine journée de son travail. C’était très étonnant, je fus surpris qu’il soit là devant moi un jour de semaine. Il était très bizarre. Son regard était comme vide et un drôle de sourire étirait son visage d’une manière presque folle qui me faisait très peur. Il s’est approché de moi en titubant et en se stoppant à quelques mètres de mon visage, il pointa une arme sur moi. Il cria « c’est à cause de toi si j’ai perdu mon travail ! » « Sale gosse ! » « Pourquoi es-tu né ? » ensuite je ne me souviens plus exactement de ce qu’il s’est passé. Tout est allé très vite, toute est flou dans mon esprit, j'ai des flashs qui reviennent par moment. Je vois ma mère se mettent entre mon père et moi et me crié de fuir de la maison. Ensuite plus rien jusqu'à mon réveil à l'hôpital, puis tout redevient noir jusqu'à l'arrivé de ma tante Mijushu Tamao-san.

J’ai appris plus tard que mon père était en hôpital psychiatrique. Après avoir tué ma mère, il aurait essayé de m’éliminer avant de tenter de mettre fin à ses jours. Il m’a tiré une balle dans le ventre qui laissera une cicatrice à jamais sur mon corps, marquant au fer rouge ce jour sombre de mon passé.

Je suis resté alité pendant quelques semaines avant d’avoir la permission de sortir du centre hospitalier de Tokyo.

La famille Mijushu, m’a accueilli chez elle à Kyoto. J’ai perdu la parole pendant plus de deux mois et n’avais pas d’appétit. Je les ai inquiétés à de nombreuses reprises. Je refusais de m’alimenter et j’ai dû aller voir quelques médecins dont un qui était psychologue et qui m’a suivit en thérapie pendant toute une année.

Ma tante a une fille de deux ans de moins que moi, Nagisa-chan. Je me suis très vite attaché à elle et nous sommes devenus comme frère et sœur. Mon amitié avec elle m’a sauvé d’une dépression imminente. Je me suis consacré à elle, à faire un « bon » grand frère pour montrer l’exemple et pour qu’elle soit fière de moi. Même si je n’arrivais pas à m’ouvrir complètement aux autres et encore moins à leur faire confiance, avec Nagisa-chan ce n’était pas pareil. Elle fut la seule personne à qui je parlais les premiers mois qui suivirent ma venue dans leur famille. Au bout d’un an, grâce au psychologue et à la fille que je considère comme ma sœur, j’ai pu me rouvrir un peu au monde extérieur.

Cependant, j’avais l’impression, d’être un poids sur leurs épaules. Je ne voulais pas qu’ils dépensent le moindre centime pour moi si ce n’étais pour la nourriture. Mais ce n’est pas de l’avis de ma nouvelle famille qui me considérait comme l’un des leurs. Ils m’inscrivirent dans les meilleures écoles privées. Cette année, ma famille m'a fait intégré Kyoiku Gakuen , une école privée réputée qui accueille des étudiants issus de famille aisée.

Bien que cet établissent soit cher, ils ont voulut que j’y étudie. Ils ne sont pas si aisés que ça et je sais qu’ils font des sacrifices pour pouvoir me permettre d’y aller et de payer les écoles de filles de Nagisa-chan. Je me dois de leur faire honneur et de donner le meilleur de moi pour réussir et pouvoir leur rembourser ma dette plus tard. Je me consacre à mes études avec toute la force que j'ai.

Bien entendu, je ne veux pas devenir salarié dans une entreprise. Je me suis mis à rêver d’un métier comme avocat ou professeur mais surtout pas cadre dans une entreprise. Ce métier me révulse et provoque en moi, une colère sourde dans le creux du ventre.

Dans mon ancienne école j'ai enchainé les « pelotons de tête du classement » année après année. Je ne sortais pas si ce n’était pour faire le trajet de la maison à l’école et vice versa. Je n’ai jamais eu beaucoup d’amis. J’ai toujours été très renfermé sur moi-même et me consacrais qu’aux études. Je parlais bien sur à mes camarades de classe mais je n’ai jamais voulut sortir avec eux le soir ou alors me rendre dans des Purikura, Karaoke, salles de jeux ou autres, avec eux.

Peut-être que cette année j'essayerai de me faire des amis et de profiter un minimum de ma vie de lycéen mais je ne sais pas pourquoi, ce n'est pas bien parti...


Je ne comprends pas moi-même comment cela à pu se produire, mais Nagisa-chan tomba amoureuse de moi en grandissant. Elle devient de plus en plus jalouse de mes fréquentations, devenant agressive et ingérable. Elle essaye par tous les moyens de me séduire allant jusqu’à se glisser dans mon lit la nuit et m’embrasser mais je ne peux avoir de sentiments pour elle pour deux raisons. La première est que je la considère depuis toujours comme ma petite sœur et la deuxième est que je me cherche encore. Il m'est déjà arrivé 'être attiré par les personnes du même sexe que moi. Ça me fait peur, et je refuse d'être "anormal". C'est une chose que je garde pour moi, car j'ai honte de ce que je ressens.

Je suis content de pouvoir rester à l'internat pour m'éloigner de Nagisa-chan. Je l'aime mais pas de la même manière qu'elle. Elle est et restera ma petite sœur.


Les langues parlées


Langue maternelle : Japonaise

Langue apprit à l'école : Anglais

Avatar : Yukimura Seiichi de Prince of tennis

Autre chose à nous dire ? Envie de s'exprimer : nop

Le code, c'est quoi ? :
Spoiler:
 


Plusieurs comptes ? : Premier (EDIT : possède 2 autres perso)

Prénom (ou surnom) et âge du joueur IRL : Ludi 21 ans


Dernière édition par Yoara Shinji le Lun 13 Juin - 14:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Furawāgāru Hana
Directrice ~ Vous voulez une heure de colle?
avatar

Féminin ● Age : 27
● Date d'inscription : 26/03/2011
● Messages : 40

<color=green><b>Carte d'identité</
Langue Parler: Japonais, Anglais, Français, Allemand et Coréen
Chambre ou Appartement : Appartement de la directrice
Orientation sexuelle : mystère

MessageSujet: Re: [Validé] Yoara Shinji   Jeu 31 Mar - 19:59

Bienvenue sur le forum, ta fiche est complète donc tu est acceptée, tu peux d'ors et déjà commencer a jouer.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyogaku.lyceeforum.com
Yoara Shinji
Admin ~ ♠ De coeur ou de pique ♠
avatar

Féminin ● Age : 28
● Date d'inscription : 27/03/2011
● Messages : 151

<color=green><b>Carte d'identité</
Langue Parler: Japonais
Chambre ou Appartement : Chambre 5 [garçon]
Orientation sexuelle : Bisexuel

MessageSujet: Re: [Validé] Yoara Shinji   Jeu 31 Mar - 20:04

Arigato gozaimasu
Revenir en haut Aller en bas
Furawāgāru Hana
Directrice ~ Vous voulez une heure de colle?
avatar

Féminin ● Age : 27
● Date d'inscription : 26/03/2011
● Messages : 40

<color=green><b>Carte d'identité</
Langue Parler: Japonais, Anglais, Français, Allemand et Coréen
Chambre ou Appartement : Appartement de la directrice
Orientation sexuelle : mystère

MessageSujet: Re: [Validé] Yoara Shinji   Sam 2 Avr - 1:04

A partir de maintenant tu sera dans la chambre 5 dans l'internat pour Garçons.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyogaku.lyceeforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Validé] Yoara Shinji   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Validé] Yoara Shinji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» PNJ pour Shinji
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyoiku-Gakuen :: Hors-RPG :: 
Votre personnage et vous
 :: Fiches validées :: Les élèves
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit